Home / intruments / Accordéon / Alice RECHT : Professeur d’accordéon chromatique
Alice-accordeon-1-©Hanitra-Andriamboavonjy c

Alice RECHT : Professeur d’accordéon chromatique

A ne pas confondre avec l’accordéon diatonique, que l’on retrouve majoritairement dans les musiques traditionnelles (bretonnes, cajun…). Cet instrument est « bi-sonore » : en tirant sur le soufflet on obtient un son, et en poussant on obtient un autre son. Cet instrument est essentiellement limité à quelques tonalités seulement.

L’accordéon chromatique est quand à lui « uni-sonore », car le son obtenu en tirant ou poussant sur le soufflet est identique. Cet instrument peut jouer toutes les tonalités, puisqu’il est équipé des 12 notes de la gamme chromatique. Il est donc adapté à tout type de répertoire.

Contrairement aux idées reçues, apprendre l’accordéon chromatique n’est pas plus difficile ou facile que l’accordéon diatonique. Il s’agit bien de deux instruments différents. Si l’accordéon diatonique « de base » est plus petit et léger (puisqu’il possède moins de notes, donc moins de mécaniques), l’accordéon chromatique existe dans différents formats adaptés au gabarit et au niveau du musicien.

 

Au fil des cours, nous abordons tout style de musique. Car si l’accordéon pâtie encore en France de son image d’après-guerre, on le retrouve pourtant dans les musiques du monde entier (Madagascar, Louisiane, Argentine, Brésil, Balkans, etc.). Cet instrument polyphonique a bien des cordes (ou plutôt des anches) à son arc, et s’intègre volontiers aux musiques actuelles, avec pour seule limite l’imagination du musicien.

A travers l’apprentissage technique de l’instrument, nous voyons comment lire et interpréter une partition, mais aussi comment jouer à l’oreille, reproduire une musique entendue, composer, ou encore accompagner d’autres musiciens ou chanteurs, ou même s’accompagner soi-même en chanson. Selon la curiosité de chacun, l’idée est d’aborder différentes clefs pour permettre d’être autonome sur son instrument au-delà des cours, peu importe son niveau technique, « du moment qu’on s’amuse ! »

 

Une phrase fétiche ? : « c’est cool ».

Mais plus sérieusement : « le dessin est le sismographe de la pensée. Et si nous dessinions avec des sons ? »

 

Originaire de la région de Bordeaux, Alice Recht se passionne pour la musique dès son premier cours  d’accordéon à l’âge de 7ans. Très vite, elle accompagne différents projets musicaux (musique du monde, rock, chanson…), se met au saxophone ténor, au piano… et poursuit son cursus de formation musicale au Conservatoire de Bordeaux où elle obtient son diplôme en 2007.

Après un parcours de médiation culturelle et de management dans le spectacle vivant et l’éducation populaire, elle se consacre désormais pleinement à la musique et son enseignement. Arrivée à Nantes fin 2016, elle se produit également sur des spectacles de la Cie des Zingues, du Bouffadou Cie, et de la Cie de la Lune Rousse

Check Also

DSC_0263

Photos de l’audition des débutant 2018

Voici une petite galerie de l’audition des débutants d’avril 2018